Skip to content

biologique

Vidabor

Pourquoi le choisir:

L’importance du bore dans la gestion de la récolte est fondamentale. VIDABOR unit les aminoacides et le bore pour accélérer l’absorption de cet élément dans la récolte. Puisqu’il est inclus dans une vigueur meilleure des fleurs, dans la translocation des sucres et il est directement lié au calcium, il est très important de transférer vite le bore dans les cellules même parce qu’il favorise les divisions des cellules et la rapide lignification de chaque récolte. Pour les céréales il les protège et garantit la juste dimension de l’épis, la fertilité des grains de pollen. La capacité des aminoacides de porter le bore dans les cellules est l’élément décisif de VIDABOR parce que tous les aminoacides se trouvant dans le produit stimulent l’ouverture de Stomate et accélèrent le métabolisme de la plante pour obtenir de bons résultats évidents et vite. Une fois appliqué à la récolte, VIDABOR prend des avantages aussi grâce à l’habilité du charbon organique d’absorber et de protéger chaque molécule à travers des conditions adverses et sévère qui permettent à VIDABOR d’être utilisé avec prudence sur toutes les récoltes et avec tout type de stress ou de les prévenir.

Formats disponibles:

1/5/20/200/1000 L

Composition P/P

0 %
Nitrogène Organique
0 %
B
0 %
Aminoacides
0 %
C Organique

Application foliaire

CULTURE
APPLICATION
Tavola disegno 1
Horticulture en plein air
2.5 – 3.0 lt/ha à partir de la préfloraison jusqu’à la croissance des fruits
Arbres à fruits
3.5 – 5 lt/ha à partir de la préfloraison jusqu’à la croissance des fruits
Industriels
3.0 lt/ha à partir de la préfloraison jusqu’à la croissance des fruits
Céréals
2.0 – 2.5 L/ha

APPLICATION DE L’IRRIGATION À GOUTTE

CULTURE
APPLICATION
Tavola disegno 1
Horticulture en plein air
2.5 – 3.0 lt chaque 1000 mètres carrés à partir de la préfloraison jusqu’à la croissance des fruits
Arbres à fruits
3.5 – 5 lt chaque 1000 mètres carrés à partir de la préfloraison jusqu’à la croissance des fruits
Industriels
3.0 lt chaque 1000 mètres carrés à partir de la préfloraison jusqu’à la croissance des fruits